Couverture maladie des indépendants : ce qui a changé le 1er janvier 2019

Depuis le 1er janvier 2018, les travailleurs indépendants relèvent, pour leur protection sociale obligatoire, de la Sécurité Sociale des Indépendants gérée par le régime général, en remplacement du RSI (Régime Social des Indépendants).

Les nouveaux travailleurs indépendants depuis le 1er janvier 2019

Les nouveaux travailleurs indépendants relèvent directement de l’Assurance Maladie et sont rattachés à la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) de leur lieu de résidence. Ils ne sont donc plus rattachés à la Sécurité Sociale des Indépendants et n’ont plus à adhérer à un organisme conventionné.

Leur CPAM prend en charge l’ensemble de leurs prestations : remboursements de soins, versement d’indemnités journalières, paiement de pensions d’invalidité, ouverture de droits à la CMU-C (couverture maladie universelle complémentaire).

Les travailleurs indépendants peuvent bénéficier des mêmes services en ligne que les salariés en ouvrant leur compte personnel sur ameli.fr.

Les travailleurs indépendants installés avant le 1er janvier 2019

Pour les travailleurs indépendants installés avant le 1er janvier 2019, le transfert vers l’Assurance Maladie ne s’effectuera qu’en 2020.

En 2019, ils sont toujours rattachés à la Sécurité Sociale des Indépendants et continuent d’être remboursés par leur organisme conventionné pour les soins de santé.

> Retrouvez plus d’informations sur le site de la Sécurité Sociale des Indépendants.